Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog kodamian

Un passager clandestin dans le vol d'aircalin Noumea-Tokyo

26 Octobre 2009, 07:08am

Publié par kodamian

On apprend ce jour par un article des nouvelles calédoniennes ( référence ci-dessous ) qu'un passager clandestin s'était introduit dans l'avion d'aircalin d'un dimanche d' octobre 2009 au départ de Nouméa et à destination de Tokyo.

Ce passager ne s'était ni caché dans la soute à bagages, endroit où il serait probablement mort de froid, ni dans les toilettes, ni dans la cabine de pilotage, ni sous les sièges, et encore moins dans les compartiments pour les petits sacs.
Non, ce passager clandestin avait trouvé le moyen de se dissimuler sous une feuille de ... salade .
Eh oui, c'est dans un plateau-repas servi à bord de l'avion que ce passager s'était subrepticement , c'est à dire de façon illicite, glissé, sans bien sûr payé son billet et sans être en possession d'un quelconque papier d'identité.
Aujourd'hui, on se demande comment celà a t il été possible, alors que les contrôles de gendarmerie et de police aux frontières sont stricts , et surtout dans les aéroports, et une enquête va être diligentée, nous apprend l'article, dont je vous invite désormais à prendre connaissance.


http://www.lnc.nc/articles/article_71485_261323.htm


Un scolopendre dans l'assiette sur le vol Nouméa-Tokyo
Dimanche dernier, un membre de l’équipage d’Aircalin a eu la surprise de découvrir un scolopendre sous une feuille
de salade de son plateau-repas, sur un vol vers Tokyo. La compagnie a saisi le fournisseur et le Sivap pour savoir
comment la bête a pu atterrir là.

Ce n’est pas une banale limace, mais bien un scolopendre qui a été découvert dans le plateau-repas d’un membre de l’équipage d’Aircalin, dimanche, sur le vol Nouméa-Tokyo. Caché sous une feuille de salade, le fameux mille-pattes venimeux, à la morsure si douloureuse, ne figurait pas au menu et a heureusement été aperçu avant la bouchée de trop.
Si la mésaventure n’arrive pas tous les jours - ça se saurait -, l’affaire est si peu ordinaire qu’elle est prise « très au sérieux » par le directeur général de la compagnie, Jean-Michel Masson. « C’est tout à fait anormal et inadmissible », réagit-il, assurant qu’il n’y a « aucun antécédent » à sa connaissance.

« Nous voulons savoir comment cette bête est arrivée là »

Comme tous les autres plateaux servis par la compagnie, y compris ceux des passagers, la barquette en question a été fournie par la société Tontouta Air Service (TAS). « Nous avons saisi la TAS pour qu’une enquête soit menée. Nous avons également saisi le Sivap (NDLR : le Service d’inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire), qui est chargé du contrôle d’hygiène et de salubrité de toutes les industries de Nouvelle-Calédonie, annonce Jean-Michel Masson. Nous voulons faire la lumière sur cette histoire et savoir comment cette bête est arrivée là, de façon à prendre toute mesure pour que cela ne se reproduise pas. »
Selon le directeur général, il est clair que le scolopendre a infiltré le plateau-repas lors de sa fabrication chez le fournisseur, « puisque les plateaux sont mis sous film plastique avant d’être montés à bord ». En tout cas, c’est une expérience que personne n’a envie de renouveler.

article " les nouvelles calédoniennes " , sur le vlol Nouméa-Tokyo' Sylvain Amiotte 

suite de mon article ( kodamian ) :


Personnellement, je me demande si à la descente de l'avion, l'individu a t il été mis dans le panier à " salades " où il aurait pu encore se dissimuler une fois de plus ?
En tout cas, une chose est sûre, les policiers japonais ont dû bien " l'assaisonner " en lui demandant comment il avait bien pu atterrir là.
On ne sait toujours pas si le scolopendre parlait par contre le japonais.
Un kamikaze, peut être ???
L'enquête nous le dira ...
Une chose est sûre, il doit se faire pas mal de " sushi " .

Voici ce qu'est un scolopendre : ( image volontairement brouillée en raison de l'enquête en cours )
Commenter cet article