Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog kodamian

Les Week-end se suivent, mais ne se ressemblent pas !

15 Juin 2009, 17:28pm

Publié par kodamian

L'aventure est au bout du chemin !
Et c'est vrai !
C'était un week-end " aventure " ce samedi et ce dimanche, à la découverte ( ou à la redécouverte ) du sud de Wallis, de Lanutavake au lac de Lano avec sa célèbre grotte en passant par le lac Lalo lalo et en poursuivant par le fort tongien d'Utuleve, après avoir longé la plage de l'oùest de l'ile.

Week-end qui débuta tout d'abord par la coupe de bambous pour servir à la construction d'un petit " falé " devant le falefono de Malaefoou, en vue de la célébration de la Fête Dieu en ce dimanche 14 juin 2009.

En quelques dizaines de minutes, on pouvait alors avoir tous les poteaux du futur " falé " construit, n'attendant plus qu'un toit qui serait mis le dimanche matin à partir de tressages de feuilles de cocotiers effectués par les villageois.
La coutume ou tradition veut que les tâches soient affectées à certains villages, et c'est ainsi les jeunes du village de Vaimalau qui réalisèrent cet assemblement, sous la direction de leur chef de village.


Le samedi soir, on s'amuse à Wallis. Les jeunes alors prennent à bras le corps si je puis dire leur  " musique " et circulent alors pour faire profiter tout le monde de leurs meilleurs morceaux. Pour ceux qui ne disposent pas de voiture, c'est sur une brouette qu'est assemblée toute la " technique " avec lecteur DVD, baffles ou hauts parleurs, et lecteur MP3 par exemple ...! Et en avant la musique !

 

Bien sûr, le lendemain, on ne se lève pas à 05h00 comme d'hab., mais plus tard, et on profite pleinement du petit déjeuner. Et alors, un programme ?

Alors partons à la découverte de notre " fenua " !!!

C'est en passant à proximité de la Chapelle de Saint Pierre Chanel que l'on aura un chemin d'accès pour le lac lanutavake.

Certains nous rejoindront par la route avec leur Vespa, alors que nous avons pour notre part décidé de traverser le toafa pour rejoindre depuis Malaetoli ce sanctuaire religieux avant de gagner le lac.
Attention, la descente est abrupte et un chemin sera dégagé grace aux " hélé " emportés ( machette ).
Mais la descente en vaut la chandelle et une baignade d'une heure dans ce lac est un " moment " de joie pure !!!
Ceux qui ont eu la flemme de descendre nous attendent sur le chemin qui jouxte le lac et c'est en deux groupes que l'on rejoindra la maison.
Mais il fait  " soif " , alors ... un jus de coco s'impose ... Quoi de plus sain, de plus naturel et de plus frais !!!
Surtout quand on dispose d'une bouteille d'eau glacée, qu'on vide et dans laquelle on introduit le jus du coco fraichement cueilli.
Alors là, c'est un délice pur ! Quel régal !
Mais il est temps de manger ! On rentre au " falé " et le taro avec le poulet et le riz nous attendent, de quoi être rassasié.
Comme on dit ici à Wallis, après avoir bien mangé , " KUA MAKONA "
Une petite pause, quelques exercices pour certains ... et on reprend notre baton de pelerin l'après-midi.
Direction le lac lalo lalo et juste après, la croix à la " croisée des chemins " : soit le nord, soit la plage d'utuleve.
C'est alors à la découverte d'une grotte inconnue ( sauf de ceux qui la connaissent ) que nous partons !
Après une traversée ( non pas du désert , mais de la zone très boisée ), nous arrivons tant bien que mal à trouver l'entrée de l'antre. Attention, c'est abrupt et ça peut être glissant .
Mais nous sommes des " Robinsons Crusoé " , des " Indiana Jones " , n'est ce pas !!!
Et on entre ...
C'est très profond, très sombre, mais heureusement, j'ai pris ma lampe frontale d'explorateur et nous partons à la découverte de ce gouffre.
On doit se baisser même si l'on n'est pas grand, car le plafond , qui ruisselle d'ailleurs, est très bas. Nous explorons le sol et découvrons un sol rouge, plein de coquillages .
Tout parait si étrange à de telles profondeurs ! Au centre de la terre !
Je cherche désespérement sur les murs les traces de mammouths, ou de baleines , qui auraient été dessinées il y a des dizaines de milliers d'années. Mais rien, je ne trouve rien !
Ce sera pour une prochaine fois que nous deviendrons célèbres !!!
En tout cas, ce fut une vraie expédition et par chance, la lampe ne s'éteint pas, car nous n'aurions jamais pu sortir autrement, nous n'aurions pas retrouvé notre chemin.
Il y a en tout cas toujours, même au bout de plusieurs années de vie à Wallis, des choses que je continue à découvrir.
Nous décidons sur le chemin du retour de passer par Utuleve et d'aller faire un tour du côté de l'ancien fort tongien.
Pour celà, nous allons suivre le bord de mer.

Nous arrivons bientôt à un petit chemin, à proximité duquel un vieux " Poclain " a été abandonné à son sort !
On arrive alors au lieu dit d'Utuleve, l'ancien fort tongien, et il y a encore des traces " humaines " qui prouvent de la présence d'ancêtres ici. Cette mandibule humaine par exemple avec quelques dents encore en place.
Le fort Tongien va garder ses secrets, à l'abri de ses impressionnants remparts !
En tout cas, après une journée comme celle-là, c'est une bonne nuit de sommeil qu'il faut pour récupérer et pour entamer une semaine de travail.
Allez, au week-end prochain, pour de nouvelles aventures !

Commenter cet article