Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog kodamian

Port-Vila : une ville à découvrir à pied ...

24 Décembre 2008, 12:40pm

Publié par kodamian

Voici le batiment ci-dessus qui servait de siège à l'autorité française à l'époque du condominium franco-britanniques sur les Nouvelles-Hebrides. Le pays a accédé à l'indépendance en 1980. Une opposition contre cette indépendance a eu lieu dans certaines iles, dont Tanna et surtout Santo. A Santo, Jimmy Stevens, chef des " rebelles ", donna du fil à retordre aux autorités et on parle des 100 jours de Santo, au cours desquels il y eut une sorte d'incertitude sur l'ile. Jimmy Stevens fut capturé et fut emprisonné en 1980, où il purgea une peine de prison de 10 ans  et il mourut en 1993. Il est enterré à Fanafo ( ile de Santo ). Il y a des fidèles qui continuent à le réverer.


Les ni-vanuatais pratiquent le rugby, et on peut trouver un stade entouré de " Christmas Tree " ( bougainvilliers ) à Port-Vila. 

L'Hopital de Port-Vila est situé sur les collines qui dominent la ville. On y trouve différents services, des urgences au bloc opératoire en passant par le service dentaire et le service ophtalmologique.
Les soins sont payants au Vanuatu, et les médicaments sont également à acheter. Il y a foule en ce lundi matin à l'hopital.
A la sortie de la visite de l'Hopital, je suis allé me rafraichir en achetant de l'eau dans un des nombreux petits magasins de la ville. Une partie de ces magasins est tenue  par des commerçants d'origine chinoise. D'ailleurs, la présence de la communauté chinoise ne se cantonne pas aux petits magasins d'alimentation mais également au secteur de la restauration, de la construction, de la mécanique automobile avec les pièces détachées, etc.. Les investissements chinois seraient d'ailleurs en augmentation ces dernières années.
Au centre-ville, on peut toujours trouver des cafés très sympathiques où boire un bon " capuccino " et où déguster des très bonnes patisseries ou de bonnes glaces.
En raison du caractère " duty-free" ( c'est à dire hors-taxes ) du Vanuatu, beaucoup de touristes, principalement d'Australie et de Nouvelle-Zélande, viennent faire leurs emplettes à Port-Vila. Les prix seraient intéressants en ce qui concerne la bijouterie et les produits de luxe. On trouve pour cette raison une pléthode de magasin Hors-Taxes sur la rue principale de Vila.
Mais personnellement, ce qui m'a intéressé fut de trouver l'agence Air Vanuatu à Port-Vila. L'agence située au centre-ville est toujours bondée et il fallut attendre une bonne heure avant de pouvoir atteindre le comptoir.
On peut y acheter ces billets d'avion inter-iles, et il faut savoir qu'on bénéficie d'un discount ( réduction ) si l'on présente son billet international de voyage.
C'est dans cette agence que j'ai achetée mon billet : Port-Vila - Tanna - Santo - Port Vila.
Le prix est d'environ 48 000 vatus, c'est à dire environ 320 euros au cours actuel ( 100 euros = 15 000 vatus ).
L'accueil est très chaleureux et l'efficacité est parfaite.
En deux temps trois mouvements, j'avais mon billet en poche.
Revenant au centre-ville, je me suis baladé du côté du port, et je n'ai pas loupé le bateau DINH Ier, dont le nom est le même que celui d'une famille de Wallis. C'est un nom d'origine vietnamienne, me semble-t-il, et il est vrai que les commerçants du sud-est asiatiques ont sillonné les mers du sud.
A ne manquer sous aucun prétexte : c'est la visite du Musée National du Vanuatu, situé non loin du parlement. Il abrite une collection intéressante d'artisanat local, mais également retrace l'histoire du pays, des cultures qui y ont vécu. On y trouve les restes de la culture " Lapita " , d'intéressants documents sur le Roi MATA, qui au 16ème siècle, pacifia la région, et également des documents concernant l'époque du condominium et de la seconde guerre mondiale.
Il faut au moins y passer une à deux heures  pour en faire le tour
Mais c'est vrai, c'est bientôt Noel et le Vanuatu le fête comme partout ailleurs dans le monde.
Pour finir, n'oubliez pas : manger au marché, c'est connaître des gens super sympas et manger toujours très frais.
Et pour le petit-déjeuner, une seule adresse : l'ile d'IRIRIKI. Une navette-bateau gratuite part du matin au soir depuis le parc qui longe le marché pour vous y déposer . On tourne à droite et on longe l'allée bordée de falés sur 100 mètres. Puis on a alors un très beau restaurant avec superbe piscine, qui propose le petit-déjeuner buffet à volonté à partir de 07h00 pour ... allez, je le dis 1200 valus, c'est à dire 8 euros.
4 petits-déjeuners à Port-Vila, 4 petits-déjeuners dans ce petit paradis, avec en toile de fond la ville. Sympa, non ?
J'espère que ces quelques " cartes postales " de Port-Vila vous ont donné l'envie de visiter cette capitale.
En tout cas, une chose, le coucher de soleil en ce début décembre était incroyable, inoubliable ...

Commenter cet article

Claude 25/12/2008 17:01

Merci de nous faire rever