Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog kodamian

L'économie wallisienne : quoi faire ?

30 Mai 2008, 10:07am

Publié par kodamian

Hier soir, un débat intéressant sur l'avenir de wallis et futuna était diffusé sur RFO, et les intervenants expliquaient pourquoi la situation actuelle semblait " figée " et quelles seraient les possibilités d'y rémédier.

Néanmoins, on voit que les choses bougent, car certains gardent confiance en l'avenir. Et l'avenir, ce sont les jeunes et ce sont  ceux qui positivent, ceux qui veulent aller de l'avant, ceux qui partent étudier à l'extérieur du fenua et qui y reviennent avec des métiers où ils existent des opportunités. L'avenir, ce sont aussi les investisseurs qui trouveront le fenua attractif pour réaliser leurs ambitions.

Mais dans quels secteurs ?

Le tourisme, la peche, ...

Je pense, à mon humble avis, qu'une petite décision permettrait peut-être au territoire de voir changer les choses.

Laquelle ?

Eh bien, tentons l'expérience d'autoriser la concurrence sur la ligne aérienne wallis-nadi.

Parce que je reste persuadé que le Tourisme est un des éléments clés du développement de notre fenua, mais qu'il faut pour celà attirer les touristes par des prix attractifs au niveau aérien.

On pourrait imaginer un tourisme " écologique " , avec de nombreux " gites ruraux " ou " chambres d'hotes " sur l'ile, ce qui permettrait ainsi aux vilageois d'en profiter.
Ainsi, des activités pourraient être créées, comme les locations de vélo, les petites structures de restauration locale, les embarcations permettant de se rendre sur les ilots, que sais-je encore ...

A Fidji, que j'ai visité plusieurs fois déjà, on a attiré des touristes en faisant participer à la fois les investisseurs étrangers et la population. L'économie fidjienne a bien sûr d'autres ressources, comme la canne à sucre et la peche, mais le tourisme est une manne intéressante.

Si on imaginait des vols " plus abordables " entre wallis et papeete , entre wallis et samoa , entre wallis et tonga, entre wallis et nadi, entre wallis et le vanuatu , alors peut être que celà pourrait être l'avénement d'une nouvelle ère sur le territoire.

Imaginons 200 touristes en permanence sur le fenua, qui dépenseraient disons 20.000 xpf par jour ( 160 euros environ ) . Celà ferait entrer sur le territoire 200 x 20.000 = 4.000.000 xpf par jour, soit 120.000.000 xpf par mois. ( 1.000.000 euros ) . Annuellement, ce serait une coquette somme de 12.000.000 d'euros.

Or 200 touristes, ce n'est pas la " mer à boire " , mais plutôt " un lagon à exploiter à fond " .

Il faut faire naitre le " rêve " : Wallis, le dernier paradis ... 
Mais bon, c'est aux agences de tourisme et aux spécialistes de trouver le " truc " qui accroche .

Exemple : il y avait " Voir venise et mourir " ... Alors on pourrait dire " Voir Wallis ... , quel PLAISIR ! " .



Néanmoins, quand on regarde la situation de wallis et futuna par rapport au reste du monde, je dois avouer honnetement qu'on vit dans un paradis relativement protégé.
Y a t il des " clochards " à wallis et futuna ? non
Y a t il des gens qui n'ont pas assez à manger ? non
Y a t il des gens qui n'ont pas de toit pour dormir ? non
Y a t il des gens qui ne peuvent consulter le médecin , faute d'argent ? non
Y a t il des gens qui sont seuls ? non, car l'esprit de famille est là et la solidarité est le ciment de la société wallisienne.

Alors bien sûr, il y en a qui ne pourront pas acheter tout ce que l'on trouve au magasin, c'est vrai. Mais peut être faut il faire la part des choses entre ce qui est utile et nécessaire , et ce qui est superflu. Entre bière et cigarettes, twisties et omai, il y a bien des dépenses dont on pourrait se passer.

J'ai voyagé sur les cinq continents, et je constate au bout de cinq ans , que la vie est belle à wallis et futuna.

Mais, vous, chèrs lecteurs ( environ une quarantaine quotidiennement ), si vous avez des idées, alors pourquoi ne  pas les soumettre en commentaire ?

 

Commenter cet article

Claude 03/06/2008 09:26

J'ai entendu, il y a quelques jours, au JT de Wallis que le niveau d'éducation de la jeunesse Wallisienne était supérieur à la moyenne nationale, même celle de la métropole. Il y a de l'internet rapide (mais pas trop) et bientot encore plus rapide avec l'arrivée probable du cable Australie/Hawai. Et il y a une fiscalisation très très avantageuse, alors pourquoi pas installer un centre de developpement à distance d' applications informatique. Cela devrait interresser certaines sociétés de services ????Cette activité n'est pas polluante et ne consomme pas une énorme quantité d'énergie.Je crois cela possible, car cela déjà existe en inde pour le compte de l'occident.@+ .... Claude

Laurence 01/06/2008 17:13

C'est : "Vois Naples et tu peux mourir" - "VEDI NAPOLI E POI MUORI" expression bien connue des napolitains qui l'utilisent pour souligner la beauté de leur ville.......Une napolitaine qui adore sa ville mais qui ne va pas tarder à venir découvrir Wallis puis Futuna.

Claude 30/05/2008 17:15

OUI MAIS,Attention au tourisme. Ici, vous n'aurez pas un tourisme de masse (Coût) mais une clientèle exigente qui viendra poluer vos sites (appropriation de plages, etc ...) et demanderont une infrastructure appropriée pas necessairement utile aux Walisiens. Les "locaux" au vu de ces voyageurs fortunés seront soient sexuellement concilant(e)s, soit "envieux". Comme déjà ecrit, il faudrait que ces iles arrivent à suffire à leur besoin énergetique (électricité solaire ou éoliènne), à l'essentiel de leur alimentation (élevage de poulets, de lapins, ...).De temps à autre y faire tourner des films comme le fait l'ile Maurice (car tourner un film publicitaire à l'ile Maurice revient moins cher que de le tourner en métropole, cout du voyage de l'équipe compris).Affaires à suivre.... Claude

Manu 30/05/2008 06:31

Salut Kodamian !Entièrement d'accord avec toi...euh sauf pour la bière faut pas pousser quand même.Bonne continuation sur ton super blog.Manu